Sandra LEONARDOS

La sophrologie

La sophrologie est une méthode simple, ouverte et accessible à tous

Sophrologie

Sophrologue Aix en provence

Sophrologie Aix-en-Provence

Le mot « sophrologie » a été créé en 1960 par le professeur Alfonso Caycedo, neuropsychiatre colombien :

SOS (tranquille) PHREN (conscience) LOGOS (étude, sciences)
SOPHROLOGIE : étude de la conscience en harmonie

1960 : Caycedo, révolté par l’utilisation de certaines techniques thérapeutiques (électrochocs…), se tourne alors vers l’hypnose. Après en avoir testé et constaté les limites, il décide de créer un nouveau mot : « sophrologie » et d’y intégrer des nouvelles techniques pour un nouveau champ de recherche. En Suisse il rencontre Binswanger (phénoménologue et s’inspirera de ces techniques phénoménologiques pour la sophrologie. Il se rapprochera aussi d’autres méthodes de relaxation pour compléter ses travaux, telles que le training autogène de Schultz, la relaxation progressive de Jacobson).

Il voyage en Inde pendant plus de deux ans (1965-1968) et y découvre le yoga,le bouddhisme, et le bouddhisme zen dont il s’inspire pour créer les 3 premiers degrés de la relaxation dynamique Caycedienne lors de son retour en Europe. Après avoir testé sur lui-même ces exercices, il les enseigne aux médecins.

1970 : Caycedo fait disparaître toute trace d’hypnose de sa relaxation dynamique.

1972 : premier Congrès mondial de sophrologie qui est un succès.

1977 : Caycedo ouvre la sophrologie à tous afin de diffuser plus largement l’entraînement sophrologique et lui donner un caractère préventif : la sophrologie sociologique. Il crée le 4ᵉ degré de la relaxation dynamique.

1988 : Caycedo décide de faire de sa méthode et de son enseignement une marque déposée : « sophrologie Caycedienne ». Il s’installe en Principauté d’Andorre.

« Il y a ce qui nous tourmente plus qu’il n’est nécessaire, ce qui nous tourmente avant qu’il soit nécessaire, ce qui nous tourmente alors que ce n’est absolument pas nécessaire. Notre douleur, nous l’augmentons, nous l’anticipons, nous l’inventons. »

Sénèque

Caycedo se base sur 3 principes en sophrologie

  • Le principe du schéma corporel en tant que réalité vécue : nous vivons notre corps « ici et maintenant », dans sa réalité actuelle. Nous nous réapproprions notre corporalité.
  • Le principe d’action positive : consiste à renforcer et à dynamiser ce qui est positif en nous afin de le répercuter sur notre personne dans sa globalité (niveau corporel, mental, spirituel)
  • Le principe de réalité objective : être conscient de notre réalité telle qu’elle est, et l’accepter. Se donner et atteindre un objectif réalisable, dans nos possibilités (ce principe s’applique aussi et surtout au sophrologue professionnel qui se doit d’être conscient de ses propres limites face à son client)
  • (Le principe d’adaptabilité : le sophrologue doit adapter ses séances.)

et sur 2 lois :

  • La loi de l’entraînement : une pratique suivie et régulière entraîne des modifications plus rapides et plus profonde qu’une pratique irrégulière.
  • La loi de l’éthique : Il est du devoir du sophrologue de respecter et de sauvegarder la méthode sophrologique sur la conscience humaine par un travail positif.

Adresse

485 rue Marcelin Berthelot
Le Mercure C Z. I. Les Milles
13851 AIX EN PROVENCE Cedex 3

Formulaire de contact

5 + 8 =